LA MODE SURREALISTE DU 1ER MARQUIS DE PUBOL

Coco Chanel, Elsa Schiaparelli, Christian Dior, la Maison Louis Vuitton tous se prennent dans les filets du génie créatif du Marquis de Pubol. Bijoux, Haute Couture, accessoires ... Dali transforme chaque objet qu'il touche en oeuvre d'art. Une marque de fabrique exclusive.



Années 30, avec Elsa Schiaparelli : Le maestro Dali crée la célèbre et singulière "Robe Homard".

robe homard



1950, avec Christian Dior : Dans les salons de l'Avenue Montaigne, le roi du new look et le virtuose du surréalisme imaginent le bizarroïde Costume de l'année 1945 à tiroirs

Fin 1960 pour la maison Louis Vuitton : Il réinterprète les célèbres monogrammes et décline sa propre ligne d'objets monogrammés, les « Daligrammes ».

Il collabore également avec Paco Rabanne, ici la muse Amanda Lear portant une robe de métal pour le soir signée Paco.

amanda lear en rabanne


En bref, autres absurdités du Maestro:
- Les lunettes kaléidoscopiques particulièrement recommandées en voiture pendant les voyages ennuyeux.
- Les faux ongles dotés de mini miroirs .
- Les chaussures musicales de printemps pour égayer les promenades.
- Le smoking aphrodisiaque recouvert de verres de liqueur.
- La cravate imprimée "montre molle" ou "téléphone langouste".

montre molle dali



- Les maillots de bain pour flotter en toutes circonstances

maillot dali



 
Publié le 19 mai 2012, 10:03

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Ajouter un commentaire


Caractères restants : 1000