RAMPLING, LA BRITISH QUI DEFRAIE LA CHRONIQUE

C RAMPLING

Scandaleuse grande tige aux yeux de chat et à l'allure énigmatique, la jeune actrice débute sa carrière internationale dans les années 70 après avoir fait ses armes avec le swinging London.

Biographie:
Fille d'un colonel-champion olympique athlétisme, la petite britannique débarque avec sa famille en France (à Fontainebleau) à l'age de 7ans. Rapidement rattrapée par ses racines anglo-saxone, Charlotte décide de rejoindre London où elle jouera tour à tour au top model et à la vedette de Music Hall.

Films marquants:
Quatre réalisateurs influents pour une actrice effrontée:
Luciano Visconti avec qui elle tournera Les Damnés (1965). Liliana Cavani qui dévoilera ses tourments dans Portier de Nuit (1973), film qui la fera connaitre du grand public. Jacques Deray, qui lui confiera le rôle de l'impétueuse Barbara Spark dans On ne meurt que deux fois, film qui lui vaudra une nomination aux Césars de la meilleure actrice en 1986. Plus tardivement François Ozon, qui lui offrira un retour fulgurant sur le devant de la scène avec Sous le Sable et Swimming Pool

Look :
Un style riche et impeccable échappé du Swinging London, une allure altière de british en puissance et une assurance de châtelaine française, provenance Fontainebleau. Ses indispensables: la veste de smocking, le trench beige, un veston masculin en tweed.

L'info insolite :
Incroyable mais vrai: le 7 octobre 1978 elle épouse le compositeur français de musique électro, Jean Michel Jarre, avec lequel elle aura un fils appelé David. Le roi de l'électro collectionne les aventures, la presse s'en fait le relais, ils finissent par se séparer 18 ans plus tard et divorcent en 1998.

 
Publié le 3 juin 2012, 11:55

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Ajouter un commentaire


Caractères restants : 1000

Patricia hitchcock, fille de...
 
Actrices X
 
James Dean, américain d'origine
 
RAMPLING, LA BRITISH QUI DEFRAIE LA CHRONIQUE
 
NOM DE SCÈNE : BULLE OGIER
 
LA DOLCE VITA D'ANITA OU PRESQUE...
 
GENE KELLY, L'AS DE LA CLAQUETTE
 
URSULA ANDRESS : LA JAMES BOND GIRL VERSION 60'S
 
WHO ARE YOU LAUREN BACALL?
 
EN PRIVE AVEC CAROLE B.